Trésors des Écritures

Notre-Seigneur Jésus-Christ dans l'Ancien Testament

1 (1).jpg
1 (10).jpg
1 (11).jpg

Prophétie

Accomplissement

« Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père. Il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » (Luc 1 : 32-33)

Paroles du Seigneur à David par Nathan le prophète

« Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »

(2 Samuel 7 : 16)

« C’est pourquoi le Seigneur Lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous) » (Isaïe 7 : 14)

« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut » (Luc 1 : 30-32)

Prophétie d'Isaïe

« Et toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours de l'éternité. Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël. »

(Michée 5 : 1-2)

Prophétie de Michée

« Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte. Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. » (Luc 2 : 4-6)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

« Lorsque Israël était un enfant, Je l'ai aimé, et J'ai appelé Mon fils de l'Egypte. » (Osée 11 : 1)

Prophétie d'Osée

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils. » (Matthieu 2 : 14-15)

Épîtres de saint Paul

Livre de l'Exode

« Cet agneau sera sans tache; ce sera un mâle, et il n'aura qu'un an. » (Exode 12 : 5)

« le sang du Christ fait bien davantage, car le Christ, poussé par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans défaut » (Hébreux 9 : 14)

« Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d’Égypte. Ce jour-là sera pour vous un mémorial. » (Exode 12 : 13-14)

« Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, comme vous êtes des pains sans levain. Car le Christ, notre pâque, a été immolé. »

(1 Corinthiens 5 : 7)

Psaume de David

Épître de saint Paul aux Hébreux

« Vous ne désirez ni sacrifice, ni oblation ; mais Vous m'avez formé un corps ; Vous ne  demandez ni holocauste, ni sacrifice pour le péché. Alors j'ai dit : "Me voici, je viens, selon qu'il est écrit pour moi dans Votre saint livre, afin d'accomplir Votre volonté." Mon Dieu, je le veux, Votre loi est au milieu de mon cœur »

(Psaume 39/40 : 7-9)

« C'est pourquoi le Christ entrant dans le monde, dit : Vous n'avez pas voulu de sacrifice ni d'offrande, mais Vous m'avez formé un corps ; les holocaustes et les sacrifices pour le péché ne Vous ont pas plu. Alors j'ai dit : Voici, Je viens, selon qu'il est écrit de moi dans le rouleau du livre, pour faire, ô Dieu, Votre volonté. » (Hébreux 10 : 5-7)

« Et j'ai annoncé Votre justice dans une grande assemblée ; je n'ai pas fermé mes lèvres, Seigneur, Vous le savez. Je n'ai pas tenu Votre justice renfermée dans mon cœur ; j'ai publié Votre fidélité et Votre salut ; je n'ai pas caché votre miséricorde devant l'assemblée nombreuse » (Psaume 39/40 : 10-11)

*Annonce du Royaume de Dieu*

Psaume de David

Psaume d'Asaph

« Mon peuple, écoutez ma loi ; prêtez l'oreille aux paroles de ma bouche. J'ouvrirai ma bouche pour parler en paraboles : je dirai des choses cachées dès le commencement » (Psaume 77/78 : 1-2)

« Jésus dit toutes ces choses au peuple en paraboles ; et Il ne leur parlait pas sans paraboles, afin que s'accomplît ce qui avait été dit par le prophète : j'ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde. » (Matthieu 13 : 34-35)

« Il me dit : Va dire à ce peuple : Écoutez bien, mais sans comprendre ; regardez bien, mais sans reconnaître. Alourdis le cœur de ce peuple, rends-le dur d’oreille, aveugle ses yeux, de peur que ses yeux ne voient, que ses oreilles n’entendent, que son cœur ne comprenne, qu’il ne se convertisse et ne soit guéri. » (Isaïe 6 : 9-10)

« C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en regardant ils ne voient point, et qu'en écoutant, ils n'entendent et ne comprennent pas. Et en eux s'accomplit la prophétie d'Isaïe » (Matthieu 13 : 13-14)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Prophétie d'Isaïe

« C’est le Seigneur de l’univers que vous tiendrez pour Saint ; c’est lui que vous craindrez, lui que vous redouterez. Il deviendra un lieu saint, qui sera une pierre d’achoppement, un roc faisant trébucher les deux maisons d’Israël, piège et filet pour l’habitant de Jérusalem. » (Isaïe 8 : 13-14)

« Jésus leur dit : " N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. Et tout homme qui tombera sur cette pierre s’y brisera ; celui sur qui elle tombera, elle le réduira en poussière ! " En entendant les paraboles de Jésus, les grands prêtres et les pharisiens avaient bien compris qu’il parlait d’eux. »

(Matthieu 21 : 42-45)

Prophétie d'Isaïe

« La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle : c'est là l'oeuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux. » (Psaume 117/118 : 22-23)

Psaume

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Dans un premier temps, le Seigneur a couvert de honte le pays de Zabulon et le pays de Nephtali ; mais ensuite, Il a couvert de gloire la route de la mer, le pays au-delà du Jourdain, et la Galilée des nations. Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi. » (Isaïe 9 : 1-2)

« Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est le signe du pouvoir ; son nom est proclamé : " Admirable, Conseiller, Dieu, Fort, Père du siècle à venir, Prince de la Paix ". Et le pouvoir s’étendra, et la paix sera sans fin pour le trône de David et pour son règne qu’Il établira, qu’Il affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers ! » (Isaïe 9 : 6-7)

« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut » (Luc 1 : 30-32)

Prophétie d'Isaïe

Paroles de l'Archange Gabriel à Marie

« Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord de la mer de Galilée, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali. C’était pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe : Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée des nations ! Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée. » (Matthieu 4 : 12-17)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Prophétie d'Isaïe

« Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore. Lève les yeux alentour, et regarde : tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur la hanche. » (Isaïe 60 : 1-4)

« Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations. En grand nombre, des chameaux t’envahiront, de jeunes chameaux de Madiane et d’Épha. Tous les gens de Saba viendront, apportant l’or et l’encens ; ils annonceront les exploits du Seigneur. » (Isaïe 60 : 5-6)

« Oui, les îles mettent leur espoir en moi : les vaisseaux de Tarsis viennent en tête pour ramener tes fils du lointain, portant leur argent et leur or, en hommage au nom du Seigneur ton Dieu, en hommage au Saint d’Israël, car il t’a donné sa splendeur. » (Isaïe 60 : 9)

« Les rois de Tarsis et des îles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande. Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront. » (Psaume 71/72 : 10-11)

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28 : 19-20)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours. Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie. Il les rachète à l'oppression, à la violence ; leur sang est d'un grand prix à ses yeux. Qu'il vive ! On lui donnera l'or de Saba. On priera sans relâche pour lui ; tous les jours, on le bénira. »

(Psaume 71/72 : 12-15)

Prophétie d'Isaïe

Prophéties d'Isaïe

Psaume de David

Psaume de David

« Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalemet demandèrent : " Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. " » (Matthieu 2 : 1-2)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe » (Matthieu 2 : 11)

*Ministère de Notre-Seigneur Jésus-Christ*

Prophétie d'Isaïe

« Une voix proclame : " Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu. Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée ! Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. " » (Isaïe 40 : 3-5)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

« Alors ils lui dirent : " Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? "

Jean répondit : " Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. " » (Jean 1 : 22-23)

« Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays ! » (Malachie 3 : 23-24)

Prophétie de Malachie

« C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. Tous les Prophètes, ainsi que la Loi, ont prophétisé jusqu’à Jean. Et, si vous voulez bien comprendre, c’est lui, le prophète Élie qui doit venir. »

(Matthieu 11 : 10-15)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

1

2

3

4

6

5

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

« dites aux gens qui s’affolent : " Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. " Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds.Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ; car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. » (Isaïe 35 : 4-6)

Prophétie d'Isaïe

« Jésus leur répondit : " Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! " » (Matthieu 11 : 4-6)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur. J’ai fait reposer sur lui mon esprit ; aux nations, il proclamera le droit. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors. Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité. Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas, jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses lois. » (Isaïe 42 : 1-4)

Prophéties d'Isaïe

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Alors Jésus dit à l’homme : " Étends la main. " L’homme l’étendit, et elle redevint normale et saine comme l’autre. Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l’ayant appris, se retira de là ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous. Mais il leur défendit vivement de parler de lui.

 

Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui je trouve mon bonheur. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement. Il ne cherchera pas querelle, il ne criera pas, on n’entendra pas sa voix sur les places publiques. Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement. Les nations mettront en son nom leur espérance. » (Matthieu 12 : 13-21)

« On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent,dites aux gens qui s’affolent : " Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. " » (Isaïe 35 : 2-4)

« L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur »

(Isaïe 61 : 1-2)

Prophétie d'Isaïe

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

« Il vint à Nazareth, où il avait été élevé. Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.

Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : " Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. " » (Luc 4 : 16-21)

« Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’à l'Ancien des jours, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite. » (Daniel 7 : 13-14)

Prophétie de Daniel

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père. Il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » (Luc 1 : 30-33)

« Au milieu de vous, parmi vos frères, le Seigneur votre Dieu fera se lever un prophète comme moi, et vous l’écouterez. C’est bien ce que vous avez demandé au Seigneur votre Dieu, au mont Horeb, le jour de l’assemblée, quand vous disiez : " Je ne veux plus entendre la voix du Seigneur mon Dieu, je ne veux plus voir cette grande flamme, je ne veux pas mourir ! " » (Deutéronome 18 : 15-16)

Prophétie de Moïse à son peuple

« Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » (Jean 5 : 45-47)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

« Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : s’il ouvre, personne ne fermera ; s’il ferme, personne n’ouvrira. » (Isaïe 22 : 22)

« À l’ange de l’Église qui est à Philadelphie, écris : Ainsi parle le Saint, le Vrai, celui qui détient la clé de David, celui qui ouvre – et nul ne fermera –, celui qui ferme – et nul ne peut ouvrir. » (Apocalypse 3 : 7)

Prophétie d'Isaïe

Livre de l'Apocalypse

18

19

20

21

22

23

« La grâce et la vérité se sont rencontrées : la justice et la paix se sont embrassées. La vérité germera de la terre, et la justice regardera du haut du Ciel. Car le Seigneur donnera ses faveurs, et notre terre donnera son fruit. La justice marchera devant lui, et Il imprimera Ses pas sur le chemin. » (Psaume 84/85 : 11-14)

Psaume

*Ministère de Notre-Seigneur Jésus-Christ*

« Nous avons entendu dire que l'arche était à Ephrata ;  nous l'avons trouvée dans les champs de la forêt. Entrons dans la demeure de Dieu ; nous L'adorerons au lieu où Il a posé Ses pieds. Levez-Vous, Seigneur, pour entrer dans Votre repos, Vous et l'arche de Votre sainteté. »

(Psaume 131/132 : 6-8)

Psaume

« Car le Seigneur a choisi Sion ; Il l'a choisie pour Sa demeure. C'est là pour toujours le lieu de Mon repos ; J'y habiterai, car Je l'ai choisie. Je donnerai à sa veuve une bénédiction abondante ; Je rassasierai de pain ses pauvres. Je revêtirai ses prêtres de salut, et ses saints seront ravis de joie. Là Je ferai paraître la puissance de David ; J'ai préparé une lampe pour Mon Christ. Je couvrirai Ses ennemis de confusion ; mais Ma sainteté fleurira sur Lui. » (Psaume 131/132 : 13-18)

*L'arche représente Marie (elle est la nouvelle arche d'alliance), Naissance de Jésus à Ephrata=Béthléem.

La demeure de Dieu représente sûrement la crèche, les bergers et les mages l'adorent*

*Cf. La multiplication des pains dans les Évangiles, qui est une préfiguration de l'Eucharistie.

Ministère de Jésus combattu par ses ennemis mais Sa sainteté triomphe*

L'étymologie de Bethléem est : Maison du pain !

Celle d'Ephrata est : Lieu de fécondité !

« Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ? Les rois de la terre se sont levés, et les princes se sont assemblés contre le Seigneur et contre Son Christ. " Rompons leurs liens, et jetons loin de nous leur joug. " Celui qui habite dans les cieux Se rira d'eux, et le Seigneur Se moquera d'eux. Alors Il leur parlera dans Sa colère, et Il les épouvantera dans Sa fureur. Pour Moi, J'ai été établi Roi par Lui sur Sion, Sa montagne sainte, afin d'annoncer Son décret. Le Seigneur M'a dit: * Tu es Mon Fils ; Je T'ai engendré aujourd'hui. » (Psaume 2 : 1-7)

Psaume

« À bien des reprises et de bien des manières, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes ; mais à la fin, en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils qu’il a établi héritier de toutes choses et par qui il a créé les mondes. Rayonnement de la gloire de Dieu, expression parfaite de son être, le Fils, qui porte l’univers par sa parole puissante, après avoir accompli la purification des péchés, s’est assis à la droite de la Majesté divine dans les hauteurs des cieux ; et il est devenu bien supérieur aux anges, dans la mesure même où il a reçu en héritage un nom si différent du leur. En effet, Dieu déclara-t-il jamais à un ange : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ? Ou bien encore : Moi, je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils ? » (Hébreux 1 : 1-5)

« Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. C’est lui qui bâtira une maison pour mon nom, et je rendrai stable pour toujours son trône royal. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils »

(2 Samuel 7 : 12-14)

Paroles du Seigneur à David par Nathan le prophète

« On ne s’attribue pas cet honneur à soi-même, on est appelé par Dieu, comme Aaron. Il en est bien ainsi pour le Christ : il ne s’est pas donné à lui-même la gloire de devenir grand prêtre ; il l’a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré, car il lui dit aussi dans un autre psaume : Tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité. » (Hébreux 5 : 4-6)

Épître de saint Paul aux Hébreux

Psaume de David

« Oracle du Seigneur à mon seigneur :

" Siège à ma droite, et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. "

De Sion, le Seigneur te présente le sceptre de ta force :

" Domine jusqu'au coeur de l'ennemi. "

Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté :

" Comme la rosée qui naît de l'aurore, je t'ai engendré. "

Le Seigneur l'a juré dans un serment irrévocable :

" Tu es prêtre à jamais selon l'ordre du roi Melkisédek. "

A ta droite se tient le Seigneur : il brise les rois au jour de sa colère.

Il juge les nations : les cadavres s'entassent ; il brise les chefs, loin sur la terre.

Au torrent il s'abreuve en chemin, c'est pourquoi il redresse la tête. » (Psaume 109/110)

« Comme les pharisiens se trouvaient réunis, Jésus les interrogea : " Quel est votre avis au sujet du Christ ? de qui est-il le fils ? " Ils lui répondent : " De David. " Jésus leur réplique : " Comment donc David, inspiré par l’Esprit, peut-il l’appeler “Seigneur”, en disant : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds” ? Si donc David l’appelle Seigneur, comment peut-il être son fils ? " Personne n’était capable de lui répondre un mot et, à partir de ce jour-là, nul n’osa plus l’interroger. » (Matthieu 22 : 41-46)

« Ce Melkisédek était roi de Salem, prêtre du Dieu très-haut ; il vint à la rencontre d’Abraham quand celui-ci rentrait de son expédition contre les rois ; il le bénit, et Abraham lui remit le dixième de tout ce qu’il avait pris. D’abord, Melkisédek porte un nom qui veut dire « roi de justice » ; ensuite, il est roi de Salem, c’est-à-dire roi « de paix », et à son sujet on ne parle ni de père ni de mère, ni d’ancêtres, ni d’un commencement d’existence ni d’une fin de vie ; cela le fait ressembler au Fils de Dieu : il demeure prêtre pour toujours. » (Hébreux 7 : 1-3)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Épître de saint Paul aux Hébreux

* Tout le reste du chapitre 7 montre que Melkisédek est la figure du Christ lui-même, c'est édifiant ! *

24

25

26

27

Prophétie de Zacharie

« Exulte de toutes tes forces, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi qui vient à toi : il est juste et victorieux, pauvre et monté sur un âne, un ânon, le petit d’une ânesse. Ce roi fera disparaître d’Éphraïm les chars de guerre, et de Jérusalem les chevaux de combat ; il brisera l’arc de guerre, et il proclamera la paix aux nations. Sa domination s’étendra d’une mer à l’autre, et de l’Euphrate à l’autre bout du pays. » (Zacharie 9 : 9-10)

« Cela est arrivé pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme. Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s’assit dessus. Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : " Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! " » (Matthieu 21 : 4-9)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

28

Paroles de l'Archange Gabriel à Marie

Paroles de l'Archange Gabriel à Marie

Passion, Mort, et Resurrection de Notre-Seigneur

Prophétie

Accomplissement

« Gardez-moi d'être pris au piège qu'on me tend et aux embûches des artisants de crime. Les impies tomberont dans leur propres filets, tandis que moi, entre-temps, je passerai mon chemin. » (Psaume 140/141 : 9-10)

Psaume de David

-Complots

-Complots

« Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas. Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin. »

(Luc 4 : 29-30)

Évangiles de Jésus-Christ

Psaume de David

« Ô Dieu, écoutez ma prière, lorsque je Vous implore ;  défendez ma vie contre un ennemi qui m'épouvante.

Protégez-moi contre les complots des méchants, contre la troupe furieuse des hommes d'iniquité.

Ils aiguisent leur langues comme un glaive, ils mettent à leur arc des flèches empoisonnées, pour les décocher dans l'ombre contre l'innocent.

Ils les lancent contre lui à l'improviste, sans qu'aucune crainte les retienne.

Ils s'affermissent dans leurs desseins pervers.

Ils se concertent pour cacher leurs pièges ; ils disent : " Qui les verra ? "

Ils ne méditent que forfaits ; ils s'épuisent à combiner leurs plans.

L'homme descendera dans la profondeur de son cœur pour perdre le juste ; mais Dieu va manifester sa gloire. » (Psaume 63/64 : 2-8)

« Après cela, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer. » (Jean 7 : 1)

« " Notre père, c’est Abraham. " Jésus leur dit : « Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. Mais maintenant, vous cherchez à me tuer, moi, un homme qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. » (Jean 8 : 39-40)

« Beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui. Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait. Les grands prêtres et les pharisiens réunirent donc le Conseil suprême ; ils disaient : " Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. " Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : " Vous n’y comprenez rien ; vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. " » (Jean 11 : 45-50)

« Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l’ayant appris, se retira de là » (Matthieu 12 : 14-15)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

« Gardez-moi, Seigneur, des mains impies ; préservez-moi des hommes mauvais, qui méditent de me faire trébucher, cachent, les orgueilleux, un piège à mon intention » (Psaume 139/140 : 5-6)

Psaume de David

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Alors les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. »

(Matthieu 12 : 15)

-Trahison

-Trahison

« Même l'ami, qui avait ma confiance et partageait mon pain, m'a frappé du talon. » (Psaume 40/41 : 10)

Prophétie de Zacharie

« Je leur dis alors : " Si cela vous semble bon, donnez-moi mon salaire, sinon n’en faites rien.

" Ils pesèrent mon salaire : trente pièces d’argent.

Le Seigneur me dit : " Jette-le au fondeur, ce joli prix auquel ils m’ont apprécié ! "

Alors je ramassai les trente pièces d’argent et je les jetai au fondeur dans la Maison du Seigneur. » (Zacharie 9 : 9-10)

« Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon. » (Jean 13 : 18)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Psaume de David

« Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : " Seigneur, qui est-ce ? " Jésus lui répond : " C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. " Il trempe la bouchée, et la donne à Judas » (Jean 13 : 25-26)

« Alors, l’un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres et leur dit :

" Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? "

Ils lui remirent trente pièces d’argent. Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. » (Matthieu 26 : 14-16)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

-Institution de l'Eucharistie

-Institution de l'Eucharistie

« Puis, ayant pris du pain et rendu grâce, il le rompit et le leur donna, en disant : " Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. "

Et pour la coupe, après le repas, il fit de même, en disant : " Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang répandu pour vous. " » (Luc 22 : 19-20)

« Grandes sont les œuvres du Seigneur, dignes de recherche pour tous ceux qui s'y complaisent.

Splendeur et magnificence est Son œuvre ; et Sa justice demeure à jamais. Il a laissé un mémorial de Ses merveilles ; clément et miséricordieux est le Seigneur. Il a donné un aliment à ceux qui Le révèrent. Il n'oubliera jamais Son alliance. » (Psaume 110/111 : 2-5)

« Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle. Ce ne sera pas comme l’Alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte : mon alliance, c’est eux qui l’ont rompue, alors que moi, j’étais leur maître – oracle du Seigneur. Mais voici quelle sera l’Alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés – oracle du Seigneur. Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » (Jérémie 31 : 31-33)

Prophétie de Jérémie

Psaume

29

30

31

32

33

34

« Quant au grand prêtre que nous avons, le service qui lui revient se distingue d’autant plus que lui est médiateur d’une alliance meilleure, reposant sur de meilleures promesses. En effet, si la première Alliance avait été irréprochable, il n’y aurait pas eu lieu d’en chercher une deuxième. Or, c’est bien un reproche que Dieu fait à son peuple quand il dit : Voici venir des jours, dit le Seigneur, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle. »

(Hébreux 8 : 6-8)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Épître de saint Paul aux Hébreux

-Agonie,

Arrestation et Reniement

-Agonie,

Arrestation et Reniement

Prophétie d'Isaïe

« Le Seigneur l’a juré par sa droite et par son bras puissant : " Jamais plus je ne laisserai tes ennemis manger ton blé, jamais plus les étrangers ne boiront ton vin nouveau, fruit de ton labeur. Ce sont les moissonneurs qui mangeront le blé : ils loueront le Seigneur ; ce sont les vendangeurs qui boiront le vin dans les cours de mon sanctuaire. " » (Isaïe 62 : 8-9)

« " La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. " » (Luc 10 : 2)

*Il est évident que Notre-Seigneur fait allusion à une moisson et à des ouvriers sur le plan spirituel*

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

« Vous, Seigneur, n'éloignez pas de moi Vos miséricordes, Vous dont la bonté et la vérité ont toujours veillé à ma garde. Car des maux sans nombre m'environnent ; mes iniquités m'ont saisi, et je ne puis voir ; Elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m'abandonne. » (Psaume 39/40 : 12-13)

« Seigneur, ne me reprennez pas dans Votre colère, et ne me châtiez pas dans Votre fureur. Car Vous m'avez percé de Vos flèches, et Vous avez appesanti sur moi Votre main. Il n'y a plus rien de sain dans ma chair, il n'y a plus de paix dans mes os a cause de mes péchés. Car mes iniquités s'élèvent au-dessus de ma tête ; comme un lourd fardeau, elles m'accablent de leur poids. Mes meurtissures sont devenues infectes et purulentes par l'effet de ma folie. Je suis affaissé par la douleur, abattu à l'éxcès ; tout le jour je marche dans la tristesse et le deuil. Car un mal brûlant dévore mes reins, et il n'y a rien de sain dans ma chair. Je suis affligé, brisé outre mesure ; le trouble de mon cœur m'arrache des rugissements. Seigneur, tous mes désirs sont devant Vous, et mon gémissement ne Vous est point caché. Mon cœur est troublé, ma force m'abandonne, et la lumière de mes yeux n'est plus avec moi. Mes amis et mes compagnons s'avancent en face de moi, et s'arrêtent à distance ; mes proches se tiennent à l'écart. » (Psaume 37/38 : 2-12)

« Au jour de ma détresse, je cherche Dieu ; la nuit, mes mains sont tendues vers Lui : serai-je trompé dans mon attente ?

Mon âme refuse toute consolation. Quand je me souviens de Dieu, j'éprouve un moment de bonheur, mais bientôt l'angoisse revient, et mon esprit est près de défaillir. Mes yeux devancent les sentinelles de la nuit ; je suis dans le trouble, et la parole n'arrive pas sur mes lèvres. Alors je pense aux jours anciens, je songe aux années d'autrefois. Toute la nuit je médite avec mon cœur, je réfléchis et mon esprit se tourmente à comprendre ce mystère. Dieu nous rejettera-t-Il pour toujours ? Ne nous sera-t-Il plus favorable ? A-t-Il pour jamais arrêté le cours de Sa bonté ? En est-ce fait de Ses promesses pour les âges futurs ? Dieu a-t-Il oublié d'avoir compassion ? A-t-Il, dans Sa colère, enchaîné Sa miséricorde ? » (Psaume 76/77 : 3-10)

« Sauvez-moi, ô Dieu, car les eaux sont entrées jusqu'à mon âme. Je suis enfoncé dans une boue profonde, où il n'y a pas de consistance. Je suis descendu au fond de la mer, et la tempête m'a submergé. Je me suis fatigué à crier, ma gorge en a été enrouée ; mes yeux se sont épuisés, tandis que j'attends mon Dieu. Ils sont devenus plus nombreux que les cheveux de ma tête, ceux qui me haïssent sans cause. Ils sont devenus forts, mes ennemis qui me persécutent injustement ;  j'ai dû payer ce que je n'avais pas pris. Dieu, Vous connaissez ma folie, et mes péchés ne Vous sont point cachés.» (Psaume 68/69 : 2-6)

* Notre-Seigneur n'a jamais commis de faute, mais Il a porté sur Lui celles de tous les hommes qui ont existé et existeront.

Il s'est approprié toutes nos iniquités ( " mes iniquités " ou bien encore " j'ai dû payer ce que je n'avais pas pris " ) pour satisfaire à la justice célèste, et Il fut broyé pour cela afin que le juste châtiment dû au péché, c'est à dire la sépération éternelle d'avec Dieu (cf. Ézékiel 18 : 4 et Romais 6 : 23), puisse ne plus peser sur nous. Quelle humilité et quel amour ! Méditer les sentiments intérieurs de Notre-Seigneur lors de Sa Passion à travers ces prophéties messianiques est un bel hommage, pensons bien encore que Ses souffrances sont incompréhensibles à notre esprit. *

« Et moi, Seigneur, je crie vers Vous ; dès le matin ma prière va au-devant de Vous. Pourquoi, Seigneur, repoussez-Vous mes supplications ? Pourquoi détournez-Vous de moi Votre visage ? Je suis malheureux et dans la souffrance depuis ma jeunesse ; si je veux m'élever au-dessus, je retombe humilié et bouleversé. Les flots de Votre colère ont passé sur moi ; Vos terreurs me jettent dans un trouble affreux. Comme des eaux débordées, elles m'environnent tout le jour, elles m'assiègent toutes ensemble. Vous avez éloigné de moi mes amis et mes proches ; mes compagnons s'enfuient de ma misère. » (Psaume 87/88 : 14-19)

Cantique d'Ézéchias

« Jésus sortit pour se rendre, selon son habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent.

Arrivé en ce lieu, il leur dit :

" Priez, pour ne pas entrer en tentation. "

Puis il s’écarta à la distance d’un jet de pierre environ. S’étant mis à genoux, il priait en disant :

" Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. " Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait. » (Luc 22 : 39-43)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

«  Mes jours s'en vont en fumée, mes os comme un brasier sont en feu ; mon coeur se dessèche comme l'herbe fauchée, j'oublie de manger mon pain ; à force de crier ma plainte, ma peau colle à mes os. Je ressemble au corbeau du désert, je suis pareil à la hulotte des ruines : je veille la nuit, comme un oiseau solitaire sur un toit. Le jour, mes ennemis m'outragent ; dans leur rage contre moi, ils me maudissent. La cendre est le pain que je mange, je mêle à ma boisson mes larmes. Dans Votre indignation, dans Votre colère, Vous m'avez saisi et rejeté : l'ombre gagne sur mes jours, et moi, je me dessèche comme l'herbe. » (Psaume 101/102 : 4-12)

« J'espérais jusqu'au matin ; comme un lion, Il a brisé tous mes os. Du matin au soir Vous en aurez fini avec moi. Comme le petit de l'hirondelle j'ai crié, j'ai gémi comme la colombe. Mes yeux se sont lassés à regarder en haut : Seigneur, je souffre violence, soyez ma caution. Que dirai-je ou que me répondra-t-Il, quand c'est Lui qui a tout fait ? Repassant alors devant Vous toutes mes années dans l'amertume de mon âme, j'ai dit : " Seigneur si tel est mon sort, si mon âme doit passer par de telles épreuves, châtiez-moi, mais rendez-moi la vie. Et voici que ma suprême amertume se change en paix. " »

(Isaïe 38 : 13-17)

« Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre. » (Luc 22 : 44)

« Jésus parlait encore quand Judas, l’un des Douze, arriva et avec lui une foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les grands prêtres, les scribes et les anciens.

Or, celui qui le livrait leur avait donné un signe convenu : " Celui que j’embrasserai, c’est lui : arrêtez-le, et emmenez-le sous bonne garde. "

À peine arrivé, Judas, s’approchant de Jésus, lui dit : " Rabbi ! " Et il l’embrassa.

Les autres mirent la main sur lui et l’arrêtèrent.

Or un de ceux qui étaient là tira son épée, frappa le serviteur du grand prêtre et lui trancha l’oreille.

Alors Jésus leur déclara : " Suis-je donc un bandit, pour que vous soyez venus vous saisir de moi, avec des épées et des bâtons ? Chaque jour, j’étais auprès de vous dans le Temple en train d’enseigner, et vous ne m’avez pas arrêté. Mais c’est pour que les Écritures s’accomplissent. "

Les disciples l’abandonnèrent et s’enfuirent tous. » (Marc 14 : 43-50)

« Mais tout cela est arrivé pour que s’accomplissent les écrits des prophètes. Alors tous les disciples l’abandonnèrent et s’enfuirent. Ceux qui avaient arrêté Jésus l’amenèrent devant Caïphe, le grand prêtre, chez qui s’étaient réunis les scribes et les anciens. Quant à Pierre, il le suivait à distance, jusqu’au palais du grand prêtre ; il entra dans la cour et s’assit avec les serviteurs pour voir comment cela finirait. » (Matthieu 26 : 56-58)

« Ils parviennent à un domaine appelé Gethsémani. Jésus dit à ses disciples :

" Asseyez-vous ici, pendant que je vais prier. "

Puis il emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean, et commence à ressentir frayeur et angoisse.

Il leur dit : " Mon âme est triste à mourir. Restez ici et veillez. " » (Marc 14 : 32-34)

Psaumes de David

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Psaume

Psaume d'Asaph

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc

Psaumes de David

Psaume des fils de Coré

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

« Au déclin de mes forces ne m'abandonnez-pas. Car mes ennemis s'entretiennent de moi, et ceux qui épient mon âme ourdissent entre-eux des complots. Disant :  "Dieu l'a abandonné ; poursuivez-le, saisissez-le ; il n'y a personne pour le défendre ! " » (Psaume 70/71 : 9-11)

-Procès du sanhédrin et Condamnation de Pilate

35

36

37

38

39

40

41

« Ceux qui cherchent mon malheur sèment contre moi le mensonge, et tout le jour ils méditent de perfides desseins. Et moi, semblable à un sourd je n'entends pas ; je suis comme un muet qui n'ouvre pas la bouche. Comme un homme qui n'entend pas, et dans la bouche duquel il n'y a point de réplique. » (Psaume 37/38 : 13-16)

Psaume de David

« Seigneur, delivrez-moi des lèvres impies et de la langue trompeuse.

Que te reviendra-t-il ? Quel sera ton profit, langue trompeuse ?

Les javelots acérés du guerrier et les charbons de genêts.

Hélas ! mon exil s'est prolongé. J'ai demeuré avec les habitants de Cédar. Qu'il est long mon exil ! Avec les ennemis de la paix, j'étais pacifique ; quand je m'adressais à eux, ils m'attaquaient sans raison » (Psaume 119/120 : 2-7)

« Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’à l'Ancien des jours, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite. » (Daniel 7 : 13-14)

Prophétie de Daniel

Psaume de David

« Oracle du Seigneur à mon seigneur : " Siège à ma droite, et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. " » (Psaume 109/110 : 1)

« Car voici qu'ils m'épient pour me perdre ; des hommes violents se sont rassemblés pour se jeter sur moi. Sans que je fusse coupable, sans que j'eusse péché, Seigneur : car j'ai vécu sans commettre l'injustice, j'ai marché dans les sentiers de la droiture.  Seigneur, Dieu de l'univers, Dieu d'Israël : lèvez-Vous et punissez tous ces païens, sans pitié pour tous ces traîtres de malheur ! Le soir, ils reviennent : comme des chiens, ils grondent, ils cernent la ville. Les voici, l'écume à la bouche, l'épée aux lèvres, car, disent-ils, " Qui est-ce qui entend du haut du ciel ? " » (Psaume 58/59 : 4-8)

Psaumes de David

« J'entends les calomnies de la foule : de tous côtés c'est l'épouvante. Ils ont tenu conseil contre moi, ils s'accordent pour m'ôter la vie. » (Psaume 30/31 : 14)

« Les grands prêtres et tout le Conseil suprême cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mettre à mort, et ils n’en trouvaient pas. De fait, beaucoup portaient de faux témoignages contre Jésus, et ces témoignages ne concordaient pas. Quelques-uns se levèrent pour porter contre lui ce faux témoignage :

" Nous l’avons entendu dire : “Je détruirai ce sanctuaire fait de main d’homme, et en trois jours j’en rebâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme.” "

Et même sur ce point, leurs témoignages n’étaient pas concordants. » (Marc 14 : 55-59)

« Alors le grand prêtre se leva et lui dit :

" Tu ne réponds rien ? Que dis-tu des témoignages qu’ils portent contre toi ? "

Mais Jésus gardait le silence.

Le grand prêtre lui dit : " Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si c’est toi qui es le Christ, le Fils de Dieu. "

Jésus lui répond :

" C’est toi-même qui l’as dit ! En tout cas, je vous le déclare : désormais vous verrez le Fils de l’homme siéger à la droite du Tout-Puissant et venir sur les nuées du ciel. " » (Matthieu 26 : 62-64)

« Dès le matin, les grands prêtres convoquèrent les anciens et les scribes, et tout le Conseil suprême. Puis, après avoir ligoté Jésus, ils l’emmenèrent et le livrèrent à Pilate. Celui-ci l’interrogea : " Es-tu le roi des Juifs ? "

Jésus répondit : " C’est toi-même qui le dis. "

Les grands prêtres multipliaient contre lui les accusations. Pilate lui demanda à nouveau : " Tu ne réponds rien ? Vois toutes les accusations qu’ils portent contre toi. "

Mais Jésus ne répondit plus rien, si bien que Pilate fut étonné. » (Marc 15 : 1-5)

« Il leur dit : " Vous m’avez amené cet homme en l’accusant d’introduire la subversion dans le peuple. Or, j’ai moi-même instruit l’affaire devant vous et, parmi les faits dont vous l’accusez, je n’ai trouvé chez cet homme aucun motif de condamnation. D’ailleurs, Hérode non plus, puisqu’il nous l’a renvoyé. En somme, cet homme n’a rien fait qui mérite la mort. Je vais donc le relâcher après lui avoir fait donner une correction. "

Ils se mirent à crier tous ensemble : " Mort à cet homme ! Relâche-nous Barabbas**. "

Ce Barabbas avait été jeté en prison pour une émeute survenue dans la ville, et pour meurtre. Pilate, dans son désir de relâcher Jésus, leur adressa de nouveau la parole.

Mais ils vociféraient : " Crucifie-le ! Crucifie-le ! "

Pour la troisième fois, il leur dit : " Quel mal a donc fait cet homme ? Je n’ai trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort. Je vais donc le relâcher après lui avoir fait donner une correction. "

Mais ils insistaient à grands cris, réclamant qu’il soit crucifié ; et leurs cris s’amplifiaient. Alors Pilate décida de satisfaire leur requête. » (Luc 23 : 14-24)

« Les grands prêtres et les scribes étaient là, et ils l’accusaient avec véhémence. Hérode, ainsi que ses soldats, le traita avec mépris et se moqua de lui : il le revêtit d’un manteau de couleur éclatante et le renvoya à Pilate. Ce jour-là, Hérode et Pilate devinrent des amis, alors qu’auparavant il y avait de l’hostilité entre eux. » (Luc 23 : 10-12)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc

Psaume

« Les rois de la terre se sont levés et les princes tiennent conseil contre le Seigneur et contre son Christ. " Brisons leurs chaînes, disent-ils, jetons loin de nous leur joug ! " » (Psaume 2 : 2-3)

Psaume

-Procès du sanhédrin et Condamnation de Pilate

* Daniel 7 et le Psaume 109/110 étaient déjà vu comme des prophéties messianiques à l'époque. Les docteurs de la loi connaissaient les écritures (notons la différence entre connaître et appliquer...), si bien que pour eux, lorsque Notre-Seigneur a dit " vous verrez le Fils de l’homme siéger à la droite du Tout-Puissant ", c'était très clair. Du fait qu'ils voulaient un Messie politique, seulement pour le peuple juif, et qu'ils ne voulaient pas que leur hypocrisie soit dénoncée, ils ont tout fait pour Le mettre à mort *

-Abus, Flagellation et Couronnement d'épines

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Prophétie d'Isaïe

« Pourquoi n’y avait-il personne quand je suis venu ? À mon appel, pourquoi nul n’a-t-il répondu ? Ma main serait-elle trop courte pour racheter ? n’aurais-je pas la force pour délivrer ? Eh bien, par ma seule menace je dessèche la mer, je change les fleuves en désert ; leurs poissons pourrissent faute d’eau, morts de soif. Je revêts les cieux de noir, je les habille de deuil. Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute. Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu. » (Isaïe 50)

« Me voici prêt à recevoir Vos coups ; la douleur de mon péché est toujours devant moi. Je confesse mon iniquité, et mon âme est inquiète à cause de mon péché. Cependant mes ennemis sont pleins de vie, ils s'enhardissent contre moi ; le nombre de ceux qui me haïssent injustement s'accroît chaque jour. Ils me rendent le mal pour le bien ; ils me déchirent, parce que je cherche la justice. » (Psaume 37/38 : 18-21)

Psaume de David

Psaume

« Que de mal ils m'ont fait dès ma jeunesse, - à Israël de le dire - que de mal ils m'ont fait dès ma jeunesse : ils ne m'ont pas soumis ! Sur mon dos, des laboureurs ont labouré et creusé leurs sillons. » (Psaume 128/129 : 1-3)

« Alors les soldats du gouverneur emmenèrent Jésus dans la salle du Prétoire et rassemblèrent autour de lui toute la garde. Ils lui enlevèrent ses vêtements et le couvrirent d’un manteau rouge. Puis, avec des épines, ils tressèrent une couronne, et la posèrent sur sa tête ; ils lui mirent un roseau dans la main droite et, pour se moquer de lui, ils s’agenouillaient devant lui en disant : " Salut, roi des Juifs ! "

Et, après avoir craché sur lui, ils prirent le roseau, et ils le frappaient à la tête.

Quand ils se furent bien moqués de lui, ils lui enlevèrent le manteau, lui remirent ses vêtements, et l’emmenèrent pour le crucifier. » (Matthieu 27 : 27-31)

« Alors Pilate fit saisir Jésus pour qu’il soit flagellé. Les soldats tressèrent avec des épines une couronne qu’ils lui posèrent sur la tête ; puis ils le revêtirent d’un manteau pourpre.

Ils s’avançaient vers lui et ils disaient : " Salut à toi, roi des Juifs ! " Et ils le giflaient. Pilate, de nouveau, sortit dehors et leur dit : " Voyez, je vous l’amène dehors pour que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. " Jésus donc sortit dehors, portant la couronne d’épines et le manteau pourpre. Et Pilate leur déclara : " Voici l’homme. " » (Jean 19 : 1-5)

« Les hommes qui gardaient Jésus se moquaient de lui et le rouaient de coups. Ils lui avaient voilé le visage, et ils l’interrogeaient : " Fais le prophète ! Qui est-ce qui t’a frappé ? " Et ils proféraient contre lui beaucoup d’autres blasphèmes. » (Luc 22 : 63-65)

« Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, couvrirent son visage d’un voile, et le giflèrent, en disant : « Fais le prophète ! » Et les gardes lui donnèrent des coups. » (Marc 14 : 65)

Évangiles de Jésus-Christ

-Abus, Flagellation et Couronnement d'épines

-Crucifixion

**Selon la Bible en grec, Barabbas se prénomme Jésus.

(de droite à gauche)         ישוע בר-אבא 

                                           Yeshua Bar-Abba

בר (Bar)=Fils   et   אבא (Abba)=Père

Littéralement : Jésus le Fils du Père !

Évangiles de Jésus-Christ

42

43

44

45

46

48

47

« Prenez pitié de moi, Seigneur, je suis en détresse. La douleur me ronge les yeux, la gorge et les entrailles. Ma vie s'achève dans les larmes, et mes années, dans les souffrances. Le péché m'a fait perdre mes forces, il me ronge les os. Je suis la risée de mes adversaires et même de mes voisins, je fais peur à mes amis (s'ils me voient dans la rue, ils me fuient). On m'ignore comme un mort oublié, comme une chose qu'on jette. »

(Psaume 30/31 : 10-13)

« " Olivier toujours vert, orné de fruits superbes ", ainsi t’avait nommée le Seigneur ; au bruit d’un grand fracas, Il met le feu à ton feuillage, et tes rameaux sont mis à mal. Et le Seigneur de l’univers, Celui qui t’a plantée, a proféré contre toi le malheur, à cause du mal que la maison d’Israël et la maison de Juda se sont fait à elles-mêmes, en brûlant, pour m’offenser, de l’encens au dieu Baal.

Mais Vous, Seigneur, Vous m'avez fait voir leurs pensées, et je les ai connues ; alors Vous m'avez montré leurs œuvres. Et moi, j’ai été comme un agneau plein de douceur qu’on emmène à l’abattoir, et je n'ai pas su qu’ils montaient un complot contre moi.

Ils disaient : " Mettons du bois dans son pain, retranchons-le de la terre des vivants, afin qu’on oublie jusqu’à son nom. " » (Jérémie 11 : 16-19)

« Car des chiens nombreux me cernent ; une bande de vauriens m'entoure ; Ils ont percé mes mains et mes pieds. » (Psaume 21/22 : 17)

Psaume de David

-Crucifixion

* Notre-Seigneur est accablé de douleur par les péchés de toute l'histoire de l'humanité, Il est déjà condamné à la crucifixion et doit se rendre au Calvaire, Il passe ainsi par plusieurs rues de la ville et seule la haine l'entoure, Le voici encore abandonné, ignoré. Le Père éternel  permet que la haine infernale Le brise, qu'Il n'ai aucune consolation, pour notre Salut *

Psaume de David

« Ils partagent entre eux mes vêtements et tirent au sort ma tunique. » (Psaume 21/22 : 19)

« Et moi, je suis un ver, et non un homme ; l'opprobre des hommes, et le rebut du peuple.

Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête :

" Il comptait sur le Seigneur : qu'Il le délivre ! Qu'Il le sauve, puisqu'Il l'aime ! " » (Psaume 21/22 : 7-9)

« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'avez-Vous abandonné ? Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis. » (Psaume 21/22 : 2)

« Et lui-même, portant sa croix, sortit en direction du lieu dit Le Crâne (ou Calvaire), qui se dit en hébreu Golgotha. C’est là qu’ils le crucifièrent » (Jean 19 : 17-18)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Prophétie de Jérémie

* Jésus est l'olivier toujours vert, orné de fruits superbes, auquel le Seigneur a mis le feu au bruit d'un grand fracas, ce qui représente nos péchés dont l'Agneau divin s'est chargé pour nous justifier.

Selon les mots de l'Apôtre : « Celui qui n'a point connu le péché, Il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » (2 Corinthiens 5 : 21)

Notre-Seigneur parle clairement à travers le prophète.

Parole énigmatique qui se trouve être une prophétie : Jésus, Le Pain de Vie, est cloué sur le bois de la Croix. *

Psaume de David

« Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses habits ; ils en firent quatre parts, une pour chaque soldat. Ils prirent aussi la tunique ; c’était une tunique sans couture, tissée tout d’une pièce de haut en bas.

Alors ils se dirent entre eux : " Ne la déchirons pas, désignons par le sort celui qui l’aura. "

Ainsi s’accomplissait la parole de l’Écriture : Ils se sont partagé mes habits ; ils ont tiré au sort mon vêtement. C’est bien ce que firent les soldats. » (Jean 19 : 23-24)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Psaume de David

« Ne Vous éloignez pas de moi, car l'angoisse est proche, et personne ne vient à mon secours. Des fauves nombreux me cernent, des taureaux de Basan m'encerclent. Des lions qui déchirent et rugissent ouvrent leur gueule contre moi. » (Psaume 21/22 : 12-14)

« Car des chiens nombreux me cernent ; une bande de vauriens m'entoure » (Psaume 21/22 : 17)

« Ces gens me voient, ils me regardent. »

(Psaume 21/22 : 18)

« Mais Vous, Seigneur, n'éloignez pas de moi Votre secours ; prenez soin de ma défense. Préserve mon âme de l'épée, arrachez-moi aux griffes du chien ! Sauvez-moi de la gueule du lion, et sauvez ma faiblesse des cornes du buffle ! » (Psaume 21/22 : 20-22)

« Le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient :

" Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! " » (Luc 23 : 35)

« Les passants l’injuriaient en hochant la tête ; ils disaient : " Toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même, si tu es Fils de Dieu, et descends de la croix ! "

De même, les grands prêtres se moquaient de lui avec les scribes et les anciens, en disant :

" Il en a sauvé d’autres, et il ne peut pas se sauver lui-même ! Il est roi d’Israël : qu’il descende maintenant de la croix, et nous croirons en lui ! Il a mis sa confiance en Dieu. Que Dieu le délivre maintenant, s’il l’aime ! Car il a dit : “Je suis Fils de Dieu.” "

Les bandits crucifiés avec lui l’insultaient de la même manière. » (Matthieu 27 : 39-44)

Évangiles de Jésus-Christ

« À mon pain, ils ont mêlé du fiel ; quand j'avais soif, ils m'ont donné du vinaigre. » (Psaume 68/69 : 22)

Psaume de David

« Vers la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte : " Éli, Éli, lema sabactani ? ", ce qui veut dire : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’avez-Vous abandonné ? " » (Matthieu 27 : 46)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Psaumes de David

Psaumes de David

« Ma vigueur a séché comme l'argile, ma langue colle à mon palais » (Psaume 21/22 : 16)

« Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit : " J’ai soif. " » (Jean 19 : 28)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

« ils donnèrent à boire à Jésus du vin mêlé de fiel ; il en goûta, mais ne voulut pas boire. » (Matthieu 27 : 34)

« Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche. Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : " Tout est accompli. " » (Jean 19 : 29-30)

Évangiles de Jésus-Christ

« Car le zèle de Votre maison m'a dévoré, et les outrages de ceux qui Vous insultaient sont tombés sur moi. J'ai affligé mon âme par le jeûne, et l'on m'en a fait un sujet d'opprobre. J'ai pris pour vêtement un cilice, et je suis devenu leur fable. Ceux qui étaient assis à la porte parlaient contre moi, et ceux qui buvaient du vin me raillaient par leurs chansons. Mais moi je Vous adresse, Seigneur, ma prière. Voici le temps favorable, ô Dieu. Selon la grandeur de Votre miséricorde exaucez-moi, selon la vérité de Vos promesses de salut. Retirez-moi de la boue, afin que je n'y enfonce pas ; délivrez-moi de ceux qui me haïssent et des eaux profondes. Que les flots en fureur ne me submergent point ; que l'abîme ne m'engloutisse pas, et que le puits ne ferme pas sa bouche sur moi. Exaucez-moi, Seigneur, car Votre miséricorde est toute suave ; regardez- moi selon l'abondance de Vos bontés. Et ne détournez pas Votre visage de Votre serviteur ;  je suis dans l'angoisse, hâtez-Vous de m'exaucer. Soyez attentif sur mon âme, et délivrez-la à cause de mes ennemis. Vous connaissez mon opprobre, et ma confusion, et ma honte. Tous ceux qui me persécutent sont devant Vous ; l'opprobre et la souffrance ont brisé mon cœur. J'attends un ami qui s'attriste avec moi, mais en vain ; des consolateurs, et je n'en trouve aucun. » (Psaume 68/69 : 10-21)

« À haute voix, je crie vers le Seigneur, à haute voix, j'implore le Seigneur. Je répands en Sa présence ma prière ; et mon agoisse, devant Sa face je l'expose. À l'heure où mon esprit en moi se laisse abattre, Vous, Vous connaissez bien ma conduite. Sur cette route où je chemine, ils m'ont caché un piège. Je regarde si j'ai un protecteur, mais personne ne se soucie de moi. Plus de refuge pour moi, nul ne prend soin de ma vie. »

(Psaume 141/142 : 2-5)

« En Vos mains je remets mon esprit » (Psaume 30/31 : 6)

* Jésus étant le Pain de Vie, c'est à Son Corps qu'a été mêlé du fiel, pour la réalisation de la prophétie il est aussi mentionné que du vin (Son Sang) est mêlé de fiel *

« Alors, Jésus poussa un grand cri : " Père, entre Vos mains je remets mon esprit. " Et après avoir dit cela, il expira. » (Luc 23 : 46)

« Le Seigneur dit à Moïse et Aaron : « Voici le rituel pour la Pâque [...] On la mangera dans une seule maison. Tu ne sortiras de cette maison aucun morceau de viande. Vous ne briserez aucun de ses os. » (Exode 12 : 43[...]46)

« Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes [...] Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture : Aucun de ses os ne sera brisé. » (Jean 19 : 33[...]36)

« Car des chiens nombreux m'environnent ; une troupe de scélérats m'assiège ; Ils ont percé mes mains et mes pieds. On pourrait compter tous mes os »

(Psaume 21/22 : 17-18)

Psaume de David

Psaume de David

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Livre de l'Exode

Psaume de David

50

49

51

52

53

* Angoisse de Notre-Seigneur à Ses derniers instants sur la Croix. Il n'y a plus que terreur et agonie à ces instants, Il ressent l'abandon de Dieu (prophétie 54), c'est la pire de toutes les souffrances... *

54

55

56

57

58

59

« Abraham prit le bois pour l’holocauste et le chargea sur son fils Isaac ; il prit le feu et le couteau, et tous deux s’en allèrent ensemble.

Isaac dit à son père Abraham : " Mon père ! – Eh bien, mon fils ? "

Isaac reprit : " Voilà le feu et le bois, mais où est l’agneau pour l’holocauste ? "

Abraham répondit : " Dieu saura bien trouver l’agneau pour l’holocauste, mon fils. " » (Genèse 22 : 6-8)

« " Abraham ! " Celui-ci répondit : " Me voici ! "

Dieu dit : " Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai. " » (Genèse 22 : 1-2)

Livre de la Genèse

* Jésus, le Fils du Père, Son unique, Celui qu'Il aime, a porté le bois de Son sacrifice (la Sainte Croix) pour arriver jusqu'au sommet de la montagne du Calvaire.

Le Seigneur notre Dieu a trouvé l'Agneau pour l'holocauste... *

« Ils regarderont vers moi. Celui qu’ils ont transpercé » (Zacharie 12 : 10)

« Le peuple vint vers Moïse et dit : " Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. " Moïse intercéda pour le peuple,et le Seigneur dit à Moïse : " Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! " Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie ! »

(Nombres 21 : 7-9)

« De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. » (Jean 3 : 14-17)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

* Lorsque nous sommes mordus par le serpent (donc par le diable) et que nous péchons, regarder vers Jésus dressé au sommet de la Croix nous sauve ! *

« Car l'âme de la chair est dans le sang ; et moi je vous l'ai donné sur l'autel, pour faire propitiation pour vos âmes ; car c'est le sang qui fait propitiation pour l'âme »

(Lévitique 17 : 11)

« Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, en disant : " Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude en rémission des péchés. " » (Matthieu 26 : 27-28)

« L’homme me ramena vers la porte du Temple, et voici : sous le seuil du Temple, de l’eau jaillissait vers l’orient, puisque la façade du Temple était du côté de l’orient. L’eau descendait de dessous le côté droit du Temple, au sud de l’autel.

L’homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire le tour par l’extérieur, jusqu’à la porte qui fait face à l’orient, et là encore l’eau coulait du côté droit. » (Ézéchiel 47 : 1-2)

* Note : La porte orientale est une autre préfiguration de la Très Sainte Vierge Marie (cf partie II plus bas) *

« mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. » (Jean 19 : 34)

« Un autre passage de l’Écriture dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé. » (Jean 19 : 37)

« Jésus leur répondit : " Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. " Les Juifs lui répliquèrent : " Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! "

Mais lui parlait du temple de son corps. » (Jean 2 : 19-21)

Prophétie d'Ézéchiel

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Livre du Lévitique

Évangiles de Jésus-Christ

« mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. » (Jean 19 : 34)

Livre des Nombres

Prophétie de Zacharie

-Mise au Tombeau

-Mise au Tombeau

« Comme il se faisait tard, arriva un homme riche, originaire d’Arimathie, qui s’appelait Joseph, et qui était devenu, lui aussi, disciple de Jésus. Il alla trouver Pilate pour demander le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna qu’on le lui remette. Prenant le corps, Joseph l’enveloppa dans un linceul immaculé, et le déposa dans le tombeau neuf qu’il s’était fait creuser dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du tombeau et s’en alla. » (Matthieu 27 : 57-60)

« Ceux qui me haïssent sans sujet m'ont pris à la chasse comme un oiseau. Ils m’ont réduit au silence de la fosse, m’ont recouvert d’une pierre. » (Lamentations 3 : 52-53)

« Seigneur, Dieu de mon salut, devant Vous, la nuit, j'ai crié. Que ma prière pénètre jusqu'à Vous ; prêtez l'oreille à ma supplication. Car mon âme est remplie de maux, et ma vie défaillante touche au séjour des morts. On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse ; je suis comme un homme dénué de tout secours, délaissé parmi les morts, pareil aux victimes du glaive, qui dorment dans les sépulcres, dont Vous ne Vous souvenez plus, et qui ont été repoussés de Votre main. Ils m'ont mis dans une fosse profonde, dans des lieux ténébreux et à l'ombre de la mort. Sur moi s'appesantit Votre fureur, et Vous faites passer sur ma tête tous les flots de Votre indignation. Vous avez éloigné de moi mes amis ; je suis devenu pour eux un objet d'horreur ; je suis emprisonné sans pouvoir sortir, mes yeux se consument dans la souffrance » (Psaume 87/88 : 2-10)

* Notre-Seigneur est emprisonné des lieux ténébreux après Sa sainte mort, pour quelque temps... *

Livre des Lamentations de Jérémie

« On a placé sa tombe avec les méchants, son tombeau avec les riches ; et pourtant il n’avait pas commis de violence, on ne trouvait pas de tromperie dans sa bouche. » (Isaïe 53 : 9)

« Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir. En effet, c’est de lui que parle David dans le psaume : Je voyais le Seigneur devant moi sans relâche : Il est à ma droite, je suis inébranlable. C’est pourquoi mon cœur est en fête, et ma langue exulte de joie ; ma chair elle-même reposera dans l’espérance : Vous ne pouvez m’abandonner au séjour des morts ni laisser Votre fidèle voir la corruption. [...] Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré de faire asseoir sur son trône un homme issu de lui. Il a vu d’avance la résurrection du Christ, dont il a parlé ainsi : Il n’a pas été abandonné à la mort, et sa chair n’a pas vu la corruption. » (Actes 2 : 24[...]31)

« Ils crucifièrent Jésus, avec les deux malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche. » (Luc 23 : 33)

Prophétie d'Isaïe

Évangiles de Jésus-Christ

Psaume des fils de Coré

-Resurrection

-Resurrection

« Je mets le Seigneur constamment sous mes yeux ; Il se tient à ma droite, pour que je ne sois pas ébranlé. C'est pourquoi mon cœur est dans la joie, et ma langue fait entendre des chants d'allégresse ; mon corps lui-même se repose dans l'espérance. Car Vous n'abandonnerez pas mon âme au sombre séjour, et vous ne permettrez pas que Votre saint voie la corruption du tombeau. Vous me ferez connaître le sentier de la vie ; Vous me remplirez de joie par Votre visage ; il y a des délices sans fin à Votre droite. » (Psaume 15/16 : 8-11)

Psaume de David

Livre des Actes des Apôtres

* Pour le verset 11 : La droite de Dieu représente le Christ Lui-même, comme nous l'avons vu précédemment *

« Votre justice, Ô Dieu, atteint jusqu'au ciel. Vous qui accomplissez de grandes choses, ô Dieu, qui est semblable à Vous ? Que de tribulations nombreuses et cruelles Vous m'avez fait éprouver ! Et Vous retournant, Vous m'avez rendu la vie, et Vous m'avez retiré des abîmes de la terre. Vous avez fait éclater Votre magnificence, et, de nouveau Vous me consolerez.  » (Psaume 70-71 : 19-21)

Psaumes de David

Psaume de David

« Tirez-moi de prison pour que je célèbre Votre Nom. Les justes attendent que Vous fassiez triompher ma cause. » (Psaume 141/142 : 8)

« Car le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit. C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité. » (1 Pierre 3 : 18-19)

Première épître de saint Pierre

« Ils reviennent le soir, cherchant leur proie comme des chiens affamés, et ils font le tour de la ville ; ils se répandent çà et là pour assouvir leur fureur ; leur proie leur échappe, et ils grondent.

Et moi je chanterai Votre puissance, et le matin je célébrerai Votre bonté. » (Psaume 58/59 : 15-17)

« Le Seigneur est ma force et ma gloire, et Il S'est fait mon salut. Le cri de l'allégresse et de la délivrance retentit dans les tentes des justes. La droite du Seigneur a fait éclater Sa puissance, la droite du Seigneur m'a exalté ; la droite du Seigneur a fait éclater Sa puissance. Je ne mourrai point, mais je vivrai, et je raconterai les oeuvres du Seigneur. Le Seigneur m'a sévèrement châtié, mais Il ne m'a pas livré à la mort. Ouvrez-moi les portes de la justice, afin que j'y entre et que je célèbre le Seigneur. C'est là la porte du Seigneur, et les justes entreront par elle. » (Psaume 117/118 : 14-20)

« Seigneur, Vous avez tiré mon âme du séjour des morts ; Vous m'avez sauvé du milieu de ceux qui descendent dans le sépulcre. » (Psaume 29/30 : 4)

« Vous avez détourné de moi Votre visage, et je fus épouvanté. J'ai crié vers Vous, Seigneur, et j'ai imploré mon Dieu, disant : " À quoi Vous servira mon sang ; que gagnerez-Vous si je descends dans la tombe ? La poussière chantera-t-elle Vos louanges, annoncera-t-elle Votre vérité ? "

Le Seigneur a entendu, et Il a eu pitié de moi, le Seigneur est venu à mon secours. Vous avez changé mon deuil en une danse, mes habits funèbres en parure de joie. » (Psaume 29/30 : 8-12)

Psaume de David

Psaume

« Les chars de Dieu sont des milliers de myriades ; ce sont des milliers d'Anges qui se réjouissent ; le Seigneur est au milieu d'eux dans Son sanctuaire, comme au Sinaï. Vous êtes monté en haut ; Vous avez emmené des captifs ; Vous avez reçu des présents parmi les hommes, et même de ceux qui ne croient pas que le Seigneur Dieu habite avec nous. Que le Seigneur soit béni chaque jour ! » (Psaume 67/68 : 18-20)

Psaume de David

« Qui m'accordera que mes paroles soient écrites ? Qui me donnera qu'elles soient tracées dans un livre ; qu'elles soient gravées sur une lame de plomb avec un style de fer, ou sur la pierre avec un ciseau? Car je sais que mon Rédempteur est vivant, et que je ressusciterai de la terre au dernier jour, et que je serai de nouveau revêtu de ma peau, et que dans ma chair je verrai mon Dieu. Je Le verrai moi-même, et non un autre, et mes yeux Le contempleront. Cette espérance repose dans mon sein. » (Job 19 : 23-27)

« Ainsi parle le Seigneur qui t’a formé, et qui est ton soutien depuis le sein maternel : Sois sans crainte, Jacob Mon serviteur, Mon juste que J’ai choisi. Car je vais répandre de l’eau sur le sol assoiffé et des ruisseaux sur la terre desséchée.

Je répandrai Mon esprit sur ta postérité, ma bénédiction sur tes descendants. » (Isaïe 44 : 2-3)

Livre de Job

Prophétie d'Isaïe

Prophétie d'Isaïe

« Tu es devenu forteresse pour le faible, forteresse pour le malheureux en sa détresse, un abri contre l’orage, une ombre contre la chaleur : le souffle des tyrans n’est que pluie d’orage sur un mur. Vous humilierez l’insolence des étrangers, comme l’ardeur du soleil dans un lieu aride ; et Vous ferez sécher les rejetons des violents, comme la chaleur brûlante est étouffée par un nuage.

Le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de mets délicieux, un festin de vin, un festin de viandes pleines de suc et de moelle, d’un vin clarifié.

Sur cette montagne, il fera disparaître le voile de deuil qui enveloppe tous les peuples et le linceul qui couvre toutes les nations. Il anéantira la mort à jamais.

Le Seigneur Dieu enlèvera les larmes de tous les visages, et il enlèvera de dessus la terre l’opprobre de son peuple.

Le Seigneur a parlé. Et ce jour-là, on dira : " Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c’est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : il nous a sauvés ! " » (Isaïe 25 : 3-9)

60

61

62

63

64

65

66

67

« Les grands prêtres et les pharisiens s’assemblèrent chez Pilate, en disant : " Seigneur, nous nous sommes rappelé que cet imposteur a dit, de son vivant : “Trois jours après, je ressusciterai.” Alors, donne l’ordre que le sépulcre soit surveillé jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple : “Il est ressuscité d’entre les morts.” Cette dernière imposture serait pire que la première. "

Pilate leur déclara : " Vous avez une garde. Allez, organisez la surveillance comme vous l’entendez ! "

Ils partirent donc et assurèrent la surveillance du sépulcre en mettant les scellés sur la pierre et en y plaçant la garde. » (Matthieu 27 : 62-66  )

« Sans avoir trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort, ils ont demandé à Pilate qu’il soit supprimé.

Et, après avoir accompli tout ce qui était écrit de lui, ils l’ont descendu du bois de la croix et mis au tombeau.

Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts.

Il est apparu pendant bien des jours à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.

Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle » (Actes 13 : 28-32)

« À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ. C’est pourquoi l’Écriture dit : Il est monté sur la hauteur, Il a capturé des captifs, Il a fait des dons aux hommes. Que veut dire : Il est monté ? – Cela veut dire qu’Il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre. Et Celui qui était descendu est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers. » (Éphésiens 4 : 7-10)

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et qui croit à Celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement ; mais il est passé de la mort à la vie. En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. » (Jean 5 : 28-29)

« Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. » (Jean 16 : 7)

« Et quand ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira cette parole de l’Ecriture: La mort a été absorbée dans la victoire. Où est, ô mort, ta victoire ? où est, ô mort, ton aiguillon ? » (1 Corinthiens 15 : 54-55)

J'aimerais conclure par la séquence que nous chantons à Pâques, Victimæ paschali laudes :

« Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre. Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus. Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige. Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts. L’ange prit la parole et dit aux femmes : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. » (Matthieu 28 : 1-6  )

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Livre des Actes des Apôtres

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Épître de saint Paul aux Éphésiens

« Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint » (Actes 2 : 3-4)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Livre des Actes des Apôtres

« Je les délivrerai de la main de la mort, je les rachèterai de la mort.

Je serai ta mort, ô mort ; Je serai ta morsure, ô enfer. » (Osée 13 : 14)

Prophétie d'Osée

Première épître de saint Paul aux Corinthiens

À la Victime pascale,
Les chrétiens offrent un sacrifice de louanges.
L'Agneau a racheté les brebis ;
Le Christ innocent a réconcilié l'homme pécheur avec le Père.
La mort et la vie s'affrontèrent en un duel prodigieux.
L'Auteur de la vie mourut, et vivant, Il règne.


" Dites-nous Marie : qu'avez-vous vu en chemin ? "
" J'ai vu le sépulcre du Christ vivant, la gloire du Ressuscité.
J'ai vu les anges ses témoins, le suaire et les linceuls.
Le Christ, mon espérance, est ressuscité !

Il vous précédera en Galilée. "
Nous le savons : le Christ est vraiment ressuscité d'entre les morts.
Vous donc, ô Roi victorieux, ayez pitié de nous !
Amen, Alléluia !

68

69

70

71

72

73

74

Isaïe 53

«Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? Le bras puissant du Seigneur, à qui s’est-il révélé ?

Devant lui, le serviteur a poussé comme une plante chétive, une racine dans une terre aride ; il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards, son aspect n’avait rien pour nous plaire.

Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, il était pareil à celui devant qui on se voile la face ; et nous l’avons méprisé, compté pour rien.

En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était frappé, meurtri par Dieu, humilié.

Mais lui, il a été transpercé à cause de nos péchés, broyé à cause de nos iniquités. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

Nous nous étions tous égarés comme des brebis errantes ; chacun s’était détourné pour suivre sa propre voie, et le Seigneur a fait retomber sur lui seul l’iniquité de nous tous.

Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche. Il sera mené à la mort comme une brebis qu’on va égorger, il demeurera dans le silence sans ouvrir la bouche, comme un agneau est muet devant celui qui le tond.

Arrêté, puis jugé, il a été supprimé. Qui donc s’est inquiété de son sort ? Il a été retranché de la terre des vivants, frappé à mort pour les crimes de son peuple.

On a placé sa tombe avec les méchants, son tombeau avec les riches ; et pourtant il il n’a point commis d’iniquité, et que le mensonge n’a jamais été dans sa bouche.

Mais le Seigneur a voulu le briser par la souffrance. S’il livre son âme pour le péché, il verra une longue postérité, il prolongera ses jours, et par lui la volonté du Seigneur s’accomplira.

À la suite de l’épreuve endurée par son âme, il verra la lumière et sera comblé.
Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.

C’est pourquoi, parmi les grands, je lui donnerai sa part, avec les puissants il partagera le butin, car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort, et qu’il a été mis au nombre des scélérats, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les pécheurs.  »

Publié le 8 septembre 2022, en la fête de la Nativité de la Très Sainte Vierge Marie

poster,840x830,f8f8f8-pad,1000x1000,f8f8f8.u3.png