FSSP LE HAVRE - EGLISE SAINT MICHEL D'INGOUVILLE

CHAPELLE SAINT MICHEL D'INGOUVILLE
Please reload

 
1/2

La Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre est une société cléricale de vie apostolique de droit pontifical. Cette communauté de prêtres catholiques, sans vœux religieux, travaille à une double mission dans le monde : premièrement, la formation et la sanctification des prêtres dans le cadre de la liturgie selon la forme extraordinaire du rite romain ; deuxièmement, l’action pastorale de ces prêtres sur le terrain, au service de l’Église.

La Fraternité Saint-Pierre propose pendant toute l'année et dans toute la France des retraites et des activités spirituelles diverses.

Toutes ces offres pour la vie intérieure sont consultables sur le site de l'Oeuvre des Retraites.

L'EGLISE SAINT MICHEL D'INGOUVILLE

Une chapelle gothique flamboyant au coeur du Havre

La chapelle Saint-Michel d'Ingouville (ancienne église paroissiale), est un petit édifice de style flamboyant datant du XVe siècle et début XVIe siècle se trouvant sur la côté d'Ingouville, au nord du centre-ville du Havre (Seine-Maritime). Elle est dédiée à saint Michel. 

Au XIe siècle, le bourg d'Ingouville possède déjà un édifice de culte d'architecture romane (première mention en 1248). Mais cet édifice subit les attaques du temps et vers 1480 le seigneur Jean Mallet de Graville, grâce à ces richesses, fait construire une nouvelle église, cette fois-ci dans le style du gothique flamboyant. Le chantier se termine en 1516, un an avant l'acte de fondation du Havre. L'église devient l'église métropole du Havre jusqu'à la Révolution ; ainsi pendant plus de deux siècles, l'église et la future cathédrale Notre-Dame dépendent de Saint-Michel d'Ingouville.

 

L'église Saint-Michel d'Ingouville est pillée par les protestants le 8 mai 1562. En 1758, lors du bombardement par les Anglais, un dépôt d'armes menaçait de détruire l'église. En 1790, les révolutionnaires menaçaient de détruire l'église, mais finalement il fut question de vendre le bâtiment.

 

En 1839, un an après que l'église a perdu son titre d'église paroissiale au profit de l'église Saint-Michel (ancienne église des Pénitents), le bâtiment est à nouveau menacé de destruction : le conseil paroissial demande à la mairie l'autorisation de détruire l'église (Saint-Michel d'Ingouville) pour agrandir l'église Saint-Michel (celle détruite en septembre 1944 ) ; mais la municipalité refuse.

 

En 1838, lorsque l'église perdit sa paroisse, elle fut renommée et mise sous le vocable de « Notre-Dame de Bonsecours », mais les Havrais appellent toujours cette ex-église « Saint-Michel ». Au cours du xixe siècle, elle tombe à l'abandon et en 1876 elle est encore sous demande de destruction ; mais l'archevêque de Rouen, le cardinal de Bonnechose sauve l'édifice, et le 29 septembre 1917 le cardinal Dubois (archevêque de Rouen) (ré)affecte le bâtiment au culte. La chapelle et ses environs sont protégés en tant que site classé et site inscrit par deux arrêtés en 1943. Lors du bombardement de 5 septembre 1944 par les Britanniques, la partie Est de l'église est gravement endommagée. La chapelle est entièrement restaurée et en 4 décembre 1949 le député-maire Pierre Courant remet les clés de la chapelle à Monseigneur Martin, archevêque de Rouen.

L'église est entourée d'épais murs, en pierre de taille calcaire et décorée avec du silex, selon la tradition cauchoise. Le mur est soutenu par des contreforts. Le mur méridional est percé de cinq baies vitrés avec meneaux flamboyants, alors que le mur septentrional n'a pas de fenêtre. La façade occidentale n'a rien de particulier ; la façade occidentale est aussi celle du clocher qui se termine par une flèche de charpente, et cette façade possède aussi deux contreforts qui soutiennent la tour. Sur de vieilles photos, on peut apercevoir que la façade occidentale était percée d'un œil-de-bœuf. L'église possède un chevet plat. Dans le jardin public, devant la chapelle, il y a un buste du père Cochet.

Aujourd'hui, la messe dominicale y est assurée par la Fraternité Saint-Pierre, dans la Forme Extraordinaire du rit romain.

 
 
 

FSSP LE HAVRE